Antonio de Coca

Nationalité Espagnol
Origine
Alias Antonio de Coca [1]
António de Coca [2]
António de Roca [3]
Anthoine Cocha [4]
Navire San Antonio
Fonction Comptable (Contador) de l’expédition [5]
Note(s)
Destin Décès (28/03/1521) [6]
  Antonio de Coca meurt de maladie le jour de l’arrivée à Limasawa (Philippines).

 

Par la cédule du 30 avril 1519 (Barcelone), il est nommé comptable (contador) de l’armada. [7]
Pour assurer cette fonction, il touche 50 000 maravédis. [8]

Il bénéficie à ce titre de plusieurs serviteurs (criados).
Deux sont certains : Juan Gómez García de Espinosa et Pedro de Urrea ; cinq autres sont listés alternativement comme serviteurs de Coca [9] ou comme serviteurs du capitaine Juan de Cartagena. [10]

 

 

Le 30 octobre 1519, Magellan fait mettre aux arrêts Juan de Cartagena pour insubordination, et  Antonio de Coca hérite alors du rôle de capitaine du San Antonio, le plus gros navire de la flotte. Cartagena est également placé sous sa garde.
Lors de l’escale à Santa Lucía (Rio de Janeiro) en décembre 1519, il est relevé de cette fonction et remplacé par Álvaro de Mezquita (un cousin de Magellan). [11]

 

 

Antonio de Coca prend une part active à la Mutinerie de Pâques. Durant l’enquête qui suit les évènements, il est accusé par plusieurs témoins d’avoir soutenu Gaspar de Quesada lorsque celui-ci s’empara du San Antonio, notamment en réquisitionnant toutes les armes pour les enfermer dans sa cabine. [12]
Après que Fernão de Maglhães eut repris en main l’armada, Coca est jeté à fond de cale en compagnie de Quesada et d’autres mutins (ils y seront plus tard rejoints par Cartagena). [13]
Antonio de Coca sera par la suite libéré pour retrouver sa fonction de comptable.

 

Le contador ne fait plus parler de lui durant le reste de l’expédition.
Il a vraisemblablement été plus tard affecté à un autre navire que le San Antonio, sans que l’on ne sache lequel (puisqu’il ne fait pas partie des déserteurs du San Antonio).

Il décède de maladie le jeudi 28 mars 1521, alors que la flotte se trouve aux Philippines et arrive en vue de Limasawa.

 

 

À noter que certaines sources le désignent comme le neveu de l’archevêque Juan Rodríguez de Fonseca, personnage éminent de la Casa de Contratación de Séville. Ceci reste sujet à caution et, par manque d’informations complémentaires, est à prendre avec les précautions d’usage.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930) XXXIV, p.47-48
Verne, Les grands voyages et les grands voyageurs. Découverte de la terre – Chapitre II : Premier voyage autour du monde (1878), p.308
Queirós Veloso, Revue d’histoire moderne : Fernao de Magalhaes, sa vie et son voyage (1939)

 

[2] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.17 & p.26

[3] Bernal, Declaracion de fallecidos en el viaje (2014), #31
Serrano, La tripulación, #66

[4] Peillard, Magellan/Antonio Pigafetta (1984), p.115

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXV, p.198

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.220

[7] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XXXIV p.47

À noter que le document Declaracion de fallecidos en el viaje (Bernal, 2014, #31) le dit connétable (condestable) ce qui n’est pas tout à fait la même chose. C’est la seule mention de ce titre ; partout ailleurs il est contador.

[8] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXV p.198

[9] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.93-94
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.25

[10] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.19 & p.28

[11] Bernal, Sucesos desafortunados de la Expedición (2015), p.4
Queirós Veloso, Revue d’histoire moderne : Fernao de Magalhaes, sa vie et son voyage (1939), p.470

[12] Bernal, Sucesos desafortunados de la Expedición (2015)

[13] Bernal, Sucesos desafortunados de la Expedición (2015), p.6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s