Domingo Álvares de Covilhã

Nationalité Portugais
Origine Covilhã (Portugal) [1]
Alias Domingo [2]
Domingo de Covilla [3]
Domingo de Rubillán [4]
Domingo de Cubillana [5]
Domingo Gallego [6]
Navire Trinidad, puis Victoria
Fonction Mousse (Grumete)
Note(s) Fils de Jorge Álvares et Catarina Afonso [7]
Destin Décès (07/06/1522) [8]
  Domingo Álvares de Covilhã décède au large de la Guinée, lors du voyage retour de la Victoria

 

Le lieu d’origine de Domingo est présenté sous différentes appellations, dans lesquelles Tomás Mazón Serrano voit la ville de Covilhã, au centre du Portugal. Ceci semble juste car l’encyclopédie Diderot-d’Alembert mentionne une Cobilana, « ville de Portugal, dans la province de Beyra, sur la riviere de Zezare » (sic). [9]
Covilhã est également le lieu de naissance de Rui Falero, qui concevra avec Fernão de Magalhães le projet d’expédition aux Moluques par le contournement de l’Amérique.

 

 

Domingo Álvares de Covilhã embarque comme mousse (grumete) à bord de la Trinidad.
N’étant pas référencé parmi les dix Portugais autorisés par le roi, il était donc un Portugais clandestin.

Il se trouve à bord de la Victoria lorsque celle-ci quitte Tidore (Moluques), samedi 21 décembre 1521.

Domingo Álvares de Covilhã décède de maladie le dimanche 22 juin 1522, alors que la Victoria se trouve dans le golfe de Guinée, à environ 1 500 km (810 NM) au sud des côtes du Libéria. Il laisse un testament. [10]

 

Une cédule royale de Carlos Ier d’Espagne ordonnera, le 20 août 1535, le versement de 20 000 maravédis au frère Antonio de Cubillana (sic), représentant de Jorge Alvarez (sic), père et héritier de Domingo de Cubillana (sic), comme paiement d’une partie du salaire du mousse. Ceux-ci s’ajoutent aux vingt ducats déjà versés le 16 juillet 1535. [11]

Antonio était possiblement le frère aîné de Domingo.
Il est précisé un moment qu’Antonio appartient à l’ordre de Saint François, soit communément un Franciscain. Or, au Moyen-Âge, il était de tradition que l’aîné hérite des terres, que le cadet devienne soldat et que le troisième rejoigne le clergé. Un mousse ayant en général entre 13 et 16 ans, Domingo était vraisemblablement un adolescent au moment de son embarquement.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), XLV, p.64 : « Covilla, ques en Portogal »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), LXVIII, p.215 : « Cobillana ques en Portogal »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.4 : « Cubilla, que es en Portugal »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #31 : « Covilhã »

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), XLV, p.64 & LXVIII, p.215
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.4
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.21 & p.31
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #31

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), LXVII, p.200

[4] Bernal, Declaracion de fallecidos en el viaje (2014), #88

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), LXVI, p.196 & XCIX, p.276-277

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), LXIII, p. 162

[7] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), XLV, p.64 : « hijo de Jorje Alvarez é Catalina Alfonso »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), LXVIII, p.215 : « hijo de Jorge Álvarez y Catalina Alfonso »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.4 : « hijo de Jorge Álvarez y Catalina Alfonso »

[8] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), LXVIII, p.215-216
Bernal, Declaracion de fallecidos en el viaje (2014), #88
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #31

[9] Wikisource : L’Encyclopédie (1ère édition) – Cobilana (version originale, p.557)
La Beira est une région historique du Portugal, subdivisée en 1936.

[10] Bernal, Declaracion de fallecidos en el viaje (2014), #88

[11] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1920), XCIX, p.276-277

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s