Pedro de Muguertegui

Nationalité Espagnol – Basque
Origine Bermeo (Pays Basque, Espagne)
Alias Pedro de Muguertegui [1]
Pedro de Muguerteguy [2]
Pedro de Muguiertigue [3]
Demuguertegui [4]
Pedro de Muguiertegui [5]
Perucho de Bermeo [6]
Pedro Morteruza [7]
Navire Concepción, puis ?
Fonction Mousse (Grumete)
Note(s) Fils de Martín de Morteruza et María Ochoa [8]
Destin Décès (16/09/1521) [9]
  Pedro « Perucho » de Muguertegui décède de mort subite, alors que la flotte est ancrée au nord de Bornéo.

 

Si la ville d’origine de Pedro de Muguertegui n’est pas directement mentionnée, il est plus que vraisemblable qu’il venait de Bermeo, dans la province du Biscaye, au Pays basque espagnol. En effet, un mousse étant un enfant, il devait vivre avec ses parents qui habitaient la cité.

 

Son patronyme est étonnant, car porté par aucun de ses deux parents.
Sa mère se nomme « Ochoa » ; son père est « de Morteruza », mais ce terme ne renvoie à rien en basque ou en espagnol (ni patronyme, ni lieu), si bien qu’il est difficile de savoir s’il s’agissait purement et simplement d’un nom de famille ou d’un lieu d’origine (ce qui se faisait souvent à l’époque).
Était-il élevé par un tuteur dont il portait le nom ? [10]

Malgré les nombreuses variantes orthographiques présentes dans les documents, elles semblent toutes une déformation du nom « Muguertegui » (ou Mugertegi en basque), éventuellement « Mugartegui » (ou Mugartegi), qui appartiennent à liste des patronymes basques de l’Académie de la langue basque. [11]

La variante « Pedro de Muguertegui » est celle retenue dans la version « rectifiée » des archives officielles, datant de 1815 et réalisée par Don Ventura Collar y Castro, officier supérieur et archiviste des Archives Générales des Indes.

 

 

Pedro de Muguertegui embarque comme mousse (grumete) à bord de la Concepción.

Lorsque la Concepción est incendiée à Bohol (02/05/1521), Pedro de Muguertegui est transféré sur un autre navire, mais celui-ci n’est pas mentionné.

Pedro « Perucho » de Muguertegui succombe à une mort subite [12] le lundi 16 septembre 1521, alors que l’armada effectue des réparations dans l’île de Balambangan.

 

 

Dans la Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco, Muguertegui est présenté comme « Perucho Bermeo ». Or il existe au sein de la flotte un autre marin nommé « Perucho Vizcaíno » [13] (a priori Pedro de Chindarza, page de la Concepción, prisonnier au Cap-Vert en juillet 1522 et survivant de l’expédition). Ceci peut porter à confusion dans la mesure où le terme « Vizcaino » désigne un habitant de la Biscaye (Vizcaya en basque) et que Muguertegui comme Chindarza sont originaires de Bermeo, en Biscaye.

 

 

Retour au listing des équipages

 

________

[1] Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.17
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.20 & p.29
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #151

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVIII, p.82

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXIV, p.173

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVII, p.204

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.228

[6] Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #77

[7] Wikipedia (EUS) : Magallaes-Elkano espedizioa – Tripulazioa, Euskaldunak

[8] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVIII, p.82 : « hijo de Martín de Morterusa é María, vecina de Muguerteguy, vecinos de Bermeo »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.228 : « hijo de Martín de Morteruza e María Ochoa de Muguiertegui, vecinos de Bermeo »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.17 : « hijo de Martín de Morteruza y María de Muguertegui, vecinos de Bermeo »

[9] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.228
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #77
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #151

[10] Au sein de la flotte, on trouve par exemple Pero Gómez, serviteur de Gonzalo Gómez de Espinosa, qui aurait été élevé par ce dernier et dont il portait le nom (ses parents se nommaient eux Sánchez et Hernández).

À noter également que la page Wikipédia basque dédiée à l’expédition Magellan-Elcano, et qui répertorie tous les basques présents au sein de la flotte, le nomme « Pedro Morteruza ». Mais aucun autre élément n’est fourni à son sujet.
Wikipedia (EUS) : Magallaes-Elkano espedizioa – Tripulazioa, Euskaldunak

[11] Voir le site officiel de l’Académie de la Langue Basque : Muguertegui / Mugartegui

[12] Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #77 : « el cual falleció de súbito »

[13] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.228 : « (…) y a Perucho Vizcaíno, que fueron presos en el Cabo Verde »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s