Pero Gómez

Nationalité Espagnol – Castillan
Origine Hornilla la Prieta (Castille-et-León, Espagne) [1]
Alias Pero Gómez [2]
Pedro Gómez [3]
Pedro [4]
Navire Trinidad
Fonction Supplétif (Sobresaliente) – Serviteur (Criado) du prévôt (alguacil) de la flotte Gonzalo Gómez de Espinosa [5]
Note(s) Fils de Lope Sánchez et María Hernández [6]
(Possiblement élevé par Gonzalo Gómez de Espinosa)
Destin Décès (27/04/1521) [7]
  Pero Gómez est tué lors de l’assaut sur Mactan (Philippines)

 

Les parents de Pero Gómez (et sans doute lui également) sont originaires d’une commune nommé « Hornilla la Prieta » ou « Hornilla la Parta » ou encore «  Hornilla la Parte », qui demeure introuvable.
Tomás Mazón Serrano explique que l’endroit a disparu ou a été incorporé à un district rural. Dans les environs d’Espinosa de los Monteros existent plusieurs pedanías aux noms évocateurs : Hornillalatorre, Hornillalastra et Hornillayuso, tous appartenant à la municipalité de Merindad de Sotoscueva (province de Burgos). Et Espinosa de los Monteros est également la ville d’origine du maître de Pedro, Gonzalo Gómez de Espinosa. [8]

Bien que ses parents soient connus et nommés précisément, certaines sources suggèrent que Pedro aurait pu être élevé par Gonzalo Gómez, raison pour laquelle il aurait pris son patronyme.

« Pero » est une vieille version de « Pedro ».

La variante « Pero Gómez » est celle retenue dans la version « rectifiée » des archives officielles, datant de 1815 et réalisée par Don Ventura Collar y Castro, officier supérieur et archiviste des Archives Générales des Indes.

 

 

Pero Gómez embarque sur la Trinidad, le vaisseau amiral, comme serviteur (criado) de l’alguazil Gonzalo Gómez de Espinosa (fonction qu’il exerçait a priori déjà à terre).

Il fait partie des troupes que commande Magellan lors de l’assaut sur l’île de Mactan (Philippines) du samedi 27 avril 1521.
Comme son capitán general, Pero Gómez est tué par les indigènes lors des combats.

 

 

Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.91 : « Hornilla la Prieta »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.226 : « Hornillo la Parta »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.23 : «Hornilla la Prieta  »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #61 : « Hornilla la Prieta »
Ojeda, Gonzalo Gómez de Espinosa en la expedición de Magallanes (1958) : « Hornilla la Prieta » ou « Hornilla la Parte »

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.226 : « Hornillo la Parta »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.23
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.16 & p.26

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.91 & LXVII, p.206
Queirós Veloso, Revue d’histoire moderne : Fernao de Magalhaes, sa vie et son voyage (1939), p.505
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #61

[4] Bernal,  Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #44

[5] Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.23
Bernal,  Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #44
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.16 & p.26

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.91 : « Lope Sánchez é María Hernández »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.226 : « Lope Sánchez e de María Dernández »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.23: « Lope Sánchez y María Hernández »

[7] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.226
Bernal,  Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #44
Queirós Veloso, Revue d’histoire moderne : Fernao de Magalhaes, sa vie et son voyage (1939), p.505

Tomás Mazón Serrano indique le vendredi 26 avril 1521 ; mais les récits d’époques disent que si les marins sont partis vers Mactan le 26 au soir, les combats se sont déroulés le 27 à l’aube.
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #61

[8] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #61

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s