Roque Pelea

Nationalité Espagnol – Castillan
Origine Salamanque (Castille-et-León, Espagne) [1]
Alias Roque Pelea [2]
Roque Pella [3]
Navire San Antonio
Fonction Supplétif (Sobresaliente) – Serviteur (Criado) du capitaine Juan de Cartagena
Note(s) Fils de Roque ou Enrique Pelea et Blanca Hernández [4]
Destin Survivant – Déserteur
  Roque Pelea, comme le reste de l’équipage du San Antonio, fit défection dans le Détroit de Magellan et revint en Espagne.

 

Roque Pelea est né à Salamanque, dans la province de Salamanque, en Castille-et-León.

Le prénom fait référence à Saint Roch de Montpellier, San Roque en espagnol (Sant Ròc en occitan, langue parlée dans la région de Montpellier au XIVe siècle).

Le patronyme est lui plus curieux.
En espagnol, le terme « pelea » désigne une bataille, un conflit, un duel ; il est aussi utilisé en tauromachie pour désigner le combat du taureau. On trouve également deux villes situées à une cinquantaine de kilomètres au nord de Salamanque : Peleas de Abajo et Peleas de Arriba.
La variante « Pella » renvoie à une paroisse de Galice, Pela, mais également à deux communes de Grèce et d’Italie, toutes deux orthographiées Pella, mais sans que l’on puisse déterminer si son père était originaire de l’une des deux.

 

 

Roque Pelea embarque comme supplétif (sobresaliente) à bord du San Antonio. Il y exerce la fonction de serviteur du capitaine et veedor de la flotte, Juan de Cartagena. [5]

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.92 : « natural de Salamanca »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.24 : « natural de Salamanca »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #111 : « Salamanca »

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.92
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.24
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.18 & p.27
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #111

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVII, p.206

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.92 : « hijo de Enrique Pelea é Blanca Hernández »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.24 : « hijo de Roque Pelea y Blanca Hernández »

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.92 : « criado del dicho Cartagena »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.24 : « criado del dicho Cartagena »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #111 : « Criado del capitán Cartagena »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVII, p.206 : « criado del capitan »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s