Juan García Alonso

Nationalité Espagnol – Andalou
Origine Palos de la Frontera (Andalousie, Espagne) [1]
Alias Juan García [2]
Iohan García [3]
Navire Santiago, puis San Antonio ?
Fonction Matelot (Marinero)
Note(s) Fils de Gonzalo García et Constanza Alonso [4]
Destin Survivant – Déserteur ?
  Juan García Alonso se trouvait possiblement à bord du San Antonio lorsque celui-ci fit défection dans le Détroit de Magellan et revint en Espagne

 

Juan García est né à Palos de la Frontera, dans la province de Huelva, en Andalousie. Cette ville est surtout connue pour avoir été le port de départ de l’expédition de Christophe Colomb de 1492.

 

 

Juan García Alonso embarque comme matelot (marinero) à bord du Santiago.

Suite au naufrage du Santiago aux abords du río Santa Cruz (Argentine), le mardi 22 mai 1520, il est transféré sur un autre navire, qui n’est pas mentionné.

Juan García Alonso ne figure sur aucune liste des décès de l’expédition. Ainsi, l’historien espagnol Tomás Mazón Serrano pense qu’il a pu embarquer sur la San Antonio ; le navire s’est ensuite mutiné dans le détroit de Magellan et est rentré en Espagne. Juan García aurait ainsi survécu. [5]

 

À bord du San Antonio se trouvait un matelot du nom de Cristóbal García, également originaire de Palos. Mais les parents de ce dernier n’étant pas nommés, il n’est pas possible de déterminer un lien familial entre Juan et Cristóbal.
À noter tout de même que Cristóbal García avait deux fils : Diego García González, page du San Antonio, et Bartolomé García González, matelot du Santiago qui fut transféré sur le San Antonio après le naufrage. Tous trois revinrent en Espagne.
Juan n’était pas le fils de Cristóbal, mais il aurait pu être son frère, ou un cousin. Ou peut-être portaient-ils simplement le même patronyme (« García » est, de nos jours, le nom de famille le plus courant en Espagne [6] ).

 

 

Juan García Alonso ne doit pas être confondu avec Gioàn Garzia, dit « Juan García », le calfat (calafate) du Santiago.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.85 : « natural de Palos »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.19 : « natural de Palos »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #224 : « Palos (Huelva) »

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.85 & LXIV, p.178 & LXVII, p.204
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.19
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.31
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #224

[3] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.22

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.85 : « hijo de Gonzalo García é Constanza Alonso »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.19 : « hijo de Gonzalo García y Constancia Alonso »

[5] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #224
Sanlucardigital.es

[6] Cf. Wikipédia (ES) : García

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s