Pedro Sánchez de Arinza, dit « Pedro de Bilbao »

Nationalité Espagnol – Basque
Origine Bilbao (Pays Basque, Espagne) [1]
Alias Pedro de Bilbao [2]
Navire San Antonio
Fonction Calfat (Calafate)
Note(s) Fils de María Sánchez de Arinza, originaire de Bilbao [3]
Destin Survivant – Déserteur [4]
  Pedro Sánchez de Arinza, dit « Pedro de Bilbao », comme le reste de l’équipage du San Antonio, fit défection à l’embouchure du Détroit de Magellan et revint en Espagne.

 

Pedro de Bilbao, comme son nom d’enregistrement le précise, est certainement originaire de Bilbao, dans la province du Biscaye, au Pays Basque espagnol. Sa mère elle-même vient de cette ville.

Concernant son patronyme, il faut s’en remettre aux informations concernant sa mère (son père n’est pas mentionné). « Arinsa » ou « Arinza » ne désigne aucune ville basque ; aucun de ces termes n’est reconnu comme un nom de famille basque par l’Académie de la langue basque. [5] Il pourrait peut-être s’agir d’une déformation de « Arantza » (Aranza en espagnol), qui est à la fois un nom de famille et un nom de lieu.

 

 

Pedro Sánchez de Arinza, dit « Pedro de Bilbao » embarque comme calfat (calafate) sur le San Antonio, le plus gros navire de la flotte.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #74

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.66 & LXVII, p.201
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.6
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.17 & p.26
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #74

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.66 : « hijo de Mari Sánchez de Arinsa, vecino de Bilbao »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.6 : « hijo de María Sánchez de Arinza, vecino de Bilbao »

[4] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #74
Sanlucardigital.es

[5] On trouve juste le nom « Arintzano » (« Arinzano »  en espagnol). (cf. Site officiel de la langue basque – Arintzano).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s