Philibert Bodin, dit « Filiberto »

Nationalité Français
Origine Tours ou région de Touraine (France)
Alias Filiberto [1]
Geliberto [2]
Philibert [3]
Philibert de Féranot [4]
Navire Victoria
Fonction Bombardier (Lombardero)
Note(s) Fils de Jean Bodin et Jeanne [5]
Destin Décès (30/08/1521 [6] ou 01/09/1521 [7] )
  Philibert Bodin, dit « Filiberto », décède de ses blessures reçues lors de l’Assaut sur Mactan fin avril 1521

 

S’il ne fait aucun doute que Filiberto soit Français, et originaire de Tourraine, sa ville de naissance reste difficile à déterminer.
Plusieurs sources indiquent « Torres », que l’on peut traduire par Tours. [8]
On trouve aussi « Brienes », qui pourrait être Brienne, mais toutes les communes portant ce nom sont situées dans l’est de la France ; Florian la Porte y voit la commune de Brennes, mais celle-ci se trouve aussi à l’est, alors que la Touraine se trouvait en centre-ouest. [9]
Un paragraphe mentionnant son décès dit « Huvienes en Torayn » ; ce terme peut faire penser à Huisne, mais le cours d’eau ne coule pas en Touraine. [10]
Florian la Porte cite également « Vrienes en Turan » sans indiquer de source.
Enfin, Alfred Gumma y Marti (membre délégué de la Société Royale de Géographie de Madrid) nomme le marin « Philibert de Féranot », mais il s’avère impossible de trouver une quelconque correspondance avec ce dernier terme. [11]
Filiberto était donc vraisemblablement originaire de la ville de Tours ou, au moins, de la région de Touraine.

 

Son père est cité avec trois patronymes différents (dus aux fonctionnaires espagnols de la Casa de Contratación) : Godín, Bodar et Bodín.
Si « Bodar » ressemble à une déformation, il existe en France des Godin/Gaudin et des Bodin/Baudin. Dans l’ouest et le centre de la France, on trouve plus particulièrement les orthographes « Gaudin » et Bodin », sachant que ce dernier est aujourd’hui assez répandu dans la zone correspondant à l’ancienne Touraine (qui n’existe plus).
Ainsi, il n’est pas irréaliste de penser que Filiberto se nommait en vérité Philibert Bodin. [12]

 

 

Philibert Bodin, dit « Filiberto », embarque sur la Victoria en tant que bombardier (lombardero), une spécialité française puisque sur les quinze que comptait la flotte, six répondaient à cette nationalité.

 

Il fait partie des troupes que commande Magellan lors de l’assaut sur l’île de Mactan (Philippines) du samedi 27 avril 1521.

Touché durant les combats, Philibert Bodin, dit « Filiberto », décède de ses blessures quatre mois plus tard. La date exacte varie suivant les sources, entre le vendredi 30 août 1521 et le dimanche 1er septembre 1521. [13]

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLVII, p.74 & LXVIII, p.217
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.12
Bernal,  Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #76
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.21 & p.30

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVII, p.202
Cette variante pour le moins étonnante laisse imaginer que « Philibert » se prénommait peut-être en réalité « Gilbert »…

[3] Florian La Porte – Les compagnons français de Magellan

[4] Gumma y Marti, Quatrième centenaire du premier voyage autour du monde (1922), p.59 & 61

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLVII, p.74 : « hijo de Juan Godín é Juana »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.217 : « hijo de Juan Bodar e juana »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.12 : « hijo de Juan Bodín y Juana »

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.217 : « falleció a treinta dias de agosto de mili quinientos veinte y un años »

[7] Bernal,  Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #76 : « Domingo, primer día del mes de setiembre del dicho año »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #189 : « 1-09-1521 »

[8] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLVII, p.74
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.12

[9] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #189
Florian La Porte – Les compagnons français de Magellan

[10] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.217

[11] Gumma y Marti, Quatrième centenaire du premier voyage autour du monde (1922), p.59 & 61

[12] Sachant que, dans la transcription des documents d’époque, réalisée en 2014 Cristóbal Bernal Chacón pour la ville de Séville, c’est également le nom « Bodin » qui a été retenu.

[13] La transcription de 2014 de Bernal Chacón opte pour le 01/09/1521 (précisant même le « dimanche ») alors que celle de Medina Zavala de 1930 mentionne le 30/08/1521. Une telle différence est difficilement explicable (le jour et le mois n’ont aucune proximité orthographique ou phonétique), même si les documents d’époque sont difficiles à décrypter (cf. Portal de Archivos Españoles qui propose le document original).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s