Hernando de Morales

Nationalité Espagnol – Andalou
Origine Quartier de San Vicente, Séville (Andalousie, Espagne) [1]
Alias Hernando de Morales [2]
Fernando de Morales [3]
Francisco de Morales [4]
Hernando de Moralego [5]
Navire San Antonio
Fonction Matelot (Marinero)
Note(s) Époux de Inés de Vera [6]
Destin Déserteur – Décès ?
  Hernando de Morales, comme le reste de l’équipage du San Antonio, fit défection à l’embouchure du Détroit de Magellan. Il décède vraisemblablement durant le trajet de retour en Espagne.

 

Ce marin sévillan est présenté sous plusieurs noms et prénoms différents.
Concernant ces derniers, il arrive fréquemment, dans les sources d’époque, que les prénoms Hernando et Fernando soient utilisés alternativement pour désigner une même personne (par exemple, Magallanes est tantôt prénommé par l’un ou l’autre).

La variante « Hernando de Morales » est issue de la version « rectifiée » des archives officielles, datant de 1815 et réalisée par Don Ventura Collar y Castro, officier supérieur et archiviste des Archives Générales des Indes.

 

 

Il embarque comme matelot (marinero) à bord du San Antonio, le plus gros navire de la flotte.

Cependant, dans un courrier adressé au roi par Sancho de Matienzo et Juan López de Recalde, officiers de la Casa de Contratación, il est cité comme pilote dans le cadre des évènements de San Julián. [7] Ceci paraît douteux, dans la mesure où aucun autre récit d’époque n’évoque une telle promotion et que les témoignages des déserteurs du San Antonio sont en grande partie mensongers.

 

 

Hernando de Morales se trouve à bord du San Antonio lorsque celui-ci fait défection dans le détroit de Magellan (08/11/1520).

Selon Tomás Mazón Serrano, il décède durant le trajet du retour.[8]

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.69
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.8

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.69
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.17 & p.26
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #86

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVII, p.201

[4] Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.8

[5] Bernal, Carta de los oficiales de la Casa de la Contratación al Rey (2015), p.7

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.69
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.8

[7] Bernal, Carta de los oficiales de la Casa de la Contratación al Rey (2015), p.7 : « Andrés de San Martín y Hernando de Moralego, pilotos » 

[8] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #86
(L’auteur, considéré comme crédible, n’indique pas d’où il tient spécifiquement cette information)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s