Diego Sánchez Barrasa

Nationalité Espagnol, Andalou
Origine Séville (Andalousie, Espagne) [1]
Alias Diego Sánchez Barrasa [2]
Diego de Barrasa [3]
Juan Sánchez Barrasa
Navire Trinidad
Fonction Supplétif (Sobresaliente)
Note(s) Fils de Hernán Sánchez Barrasa (ou Bairasa) et Beatríz Níñez (ou Martínez) Palomina (ou Palomino), originaires de Séville.
Époux de Ana (ou Mari) Rodríguez Moscoso. [4]
Destin Décès  (29/07/1520) [5]
  Diego Sánchez Barrasa décède des suites d’une blessure causée par les Patagons lors de l’hivernage à San Julián.

 

L’homme portant les deux noms de famille de son père, là où la plupart des marins n’étaient bien souvent désignés que par leur unique prénom, il est fort possible que Diego Sánchez Barrasa soit issu d’une importante famille de Séville.

 

Plusieurs récits relatent l’intrusion dans un camp de Patagons, en vue de la capture de spécimens. Les autochtones se défendirent et blessèrent l’un des explorateurs, à la cuisse ou à l’aine. Les flèches étant empoisonnées, l’homme décéda un peu plus tard. Suivant les versions, ses compagnons l’enterrèrent sur place ou bien regagnèrent la flotte et un nouveau groupe d’hommes, plus nombreux, revint sur place lui donner les derniers sacrements.
L’identité du marin n’est indiquée que par Ginés de Mafra dans son journal, et encore de manière indirecte : « desta llegada hirieron los Indios a un barrasa por la verija de que luego murió ». Même si le mot Barrasa ne porte pas de majuscule, il semble qu’il s’agisse de Diego Sánchez, d’autant que la date de sa mort correspond globalement avec la période où l’expédition rencontre les Patagons.
Tomas Mazón Serrano semble arriver à la même conclusion puisqu’il indique qu’il a été tué par des Indiens (« Muerto por los indios durante la invernada en Puerto de San Julián »). [6]

Le fait qu’il ne soit pas mort tout de suite expliquerait également pourquoi les documents d’époque indiquent qu’il est mort de maladie.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.16 & p.25

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.89 & LXVII, p.205
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.22
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.16 & p.25
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #51

[3] Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #12

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.89 & LXVIII, p.224
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.22

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.224
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #12
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #51

[6] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #51

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s