Bernat Mauri

Nationalité Français
Origine Narbonne (Occitanie, France) [1]
Alias Cristóbal Mahuri [2]
Cristóbal Mauri [3]
Bernal Mauri [4]
Bernaldo o Cristobal Mauri [5]
Bernal Manrio [6]
Bernard Mahuri [7]
Bernard Mauri [8]
Bernard Maury [9]
Navire Victoria
Fonction Mousse (Grumete)
Note(s) Fils de Pèire Mauri [10]
Destin Décès (18/05/1522) [11]
  Bernat Mauri décède de maladie au large du cap de Bonne-Espérance

 

Bernard Mauri est originaire de Narbonne (Narbona en espagnol), dans le département de l’Aude, en Occitanie.

Son patronyme est vraisemblablement une déformation du terme « maure », qui servait à qualifier une personne à la peau basanée (par analogie aux Maures, terme qui désignait lui les populations d’Afrique du nord). Difficile de savoir si son père, nommé également ainsi, avait lui-même la peau sombre ou s’il avait simplement hérité du nom.
Il n’est pas non plus exclu qu’il s’agisse d’une déformation de « Maurin ». Deux chrétiens portèrent ce nom : un diacre du VIe siècle, qui évangélisa la région d’Agen (sud-ouest de la France) et Maurin de Cologne, martyr du IXe siècle.
Il existe aujourd’hui deux formes : Mauri et Maury, la seconde étant bien plus répandue (Mahuri n’existe pas, ou plus) ; mais il n’est pas certain que cela fut la même chose au XVIe siècle. En tout cas, les deux sont principalement portés dans le sud-ouest de la France, et notamment en Occitanie (particulièrement dans l’Hérault, département limitrophe de l’Aude, où se trouve Narbonne). [12]

Concernant son prénom, il y a contradiction dans les documents d’époque, parfois Bernal ou Bernaldo (Bernard en Français), parfois Cristóbal (Christophe), même si le premier semble privilégié (notamment dans la version « rectifiée » des archives officielles, datant de 1815).
Néanmoins, l’aire linguistique de Narbonne était celle du languedocien, langue fille de l’occitan (elle-même divisée en sous-dialectes) ; ainsi, son prénom était plus probablement « Bernat ». [13]

 

 

Bernat Mauri embarque comme mousse (grumete) à bord de la Victoria. Il y remplace Álvaro Fernandes, exclu en raison de sa nationalité portugaise.

Il décède de maladie le dimanche 18 mai 1522, alors que la Victoria rentre en Espagne et se trouve à 8 lieues (47 km, 25 NM) au sud du cap de Bonne-Espérance. Il laisse un testament. [14]

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVII p.78 : « Narbona »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.14 : « Narbona »
Charton, Voyageurs anciens et modernes – T.3 : Voyageurs modernes, quinzième siècle et commencement du seizième – Fernand de Magellan, voyageur portugais (1863), p.273 : « Narbonne »

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVII p.78

[3] Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.14

[4] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.21 & p.30

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.215

[6] Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #85

[7] Charton, Voyageurs anciens et modernes – T.3 : Voyageurs modernes, quinzième siècle et commencement du seizième – Fernand de Magellan, voyageur portugais (1863), p.273
La Porte – Les compagnons français de Magellan

[8] La Porte – Les compagnons français de Magellan

[9] Gumma y Marti, Quatrième centenaire du premier voyage autour du monde, lors de la Semaine internationale des géographes, des explorateurs et des ethnologues (1922), p.59

[10] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVII p.78 : « hijo de Pedro de Mahurí »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.14 : « hijo de Pedro Mauri »

[11] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.215
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #85
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #198

[12] Cf. sites de généalogie :
Filae.com : MauriMaury | Généanet.org : MauriMaury | Géopatronyme.com : MauriMaury

[13] Le français ne fut imposé qu’en 1539, lorsque François Ier signa l’ordonnance de Villers-Cotterêts, qui prescrivait que les documents administratifs fussent rédigés « en langage maternel français et non autrement ». Et à cette époque, seuls 10 à 20% de la population seulement parlaient effectivement le français.

[14] Bernal, Derrotero de Francisco Albo (2015) p.27
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #85

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s