Joanes de Tuy

Nationalité Portugais ?
Origine Tui (Galice, Espagne) ? Lisbonne (Portugal) ?
Alias Juanes [1]
Joanes de Tuy [2]
Iohanes de Tuy [3]
Juan de Lisbona [4]
Juan Portugués [5]
Navire Concepción
Fonction Mousse (Grumete)
Note(s) Fils de Gonzalo Hernández et Isabel Rodríguez (incertain) [6]
Destin Décès (06/09/1522) [7]
  Joanes de Tuy décède lors de la tentative de retraversée du Pacifique de la Trinidad

 

Joanes de Tuy s’est présenté à l’enregistrement comme né à Tui (Tuy en castillan), dans la province de Pontevedra, en Galice. [8] Cependant, la rumeur le dit Portugais. [9]
Est-il né à Tui, mais de parents Portugais ? A-t-il caché sa nationalité pour pouvoir embarquer, malgré la limite imposée par le roi à 10 Portugais au sein de la flotte ? Dans les documents d’époque, il est un moment nommé « Juan de Lisbona », ce qui laisse à penser que personne n’ignorait sa nationalité.
Il est difficile de connaître sa véritable origine.

Le prénom « Juan » (Jean en français) se dit Xoán ou Xan en galicien, João en portugais (Joanes est plutôt une variante basque).

Les noms de ses parents sonnent clairement espagnols. Faut-il y voir une hispanisation de la part des fonctionnaires de la Casa de Contratación (comme c’était en général le cas pour tous les noms étrangers), ou bien a-t-il menti à leur sujet ?

La variante « Joanes de Tuy » est celle retenue dans la version « rectifiée » des archives officielles, datant de 1815 et réalisée par Don Ventura Collar y Castro, officier supérieur et archiviste des Archives Générales des Indes.

 

 

Joanes de Tuy embarque comme mousse (grumete) à bord de la Concepción.

Lorsque la Concepción est incendiée à Bohol (02/05/1521), il est transféré sur un autre navire, mais celui-ci n’est pas mentionné.

Il se trouve à bord de la Trinidad lorsque celle-ci quitte Tidore (Moluques), dimanche 6 avril 1522.

Joanes de Tuy décède le samedi 6 septembre 1522, alors que la Trinidad se trouve dans l’archipel des Mariannes.
Le même jour, la Victoria arrive à Sanlúcar de Barremada, en Espagne, après un voyage de trois ans autour du monde.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

_________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVIII, p.83 & LXVII, p.204 & LXVIII, p.235
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.17

[2] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.29
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #155

[3] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.20

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXIV, p.173

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1920), XI. Relación de la gente que murio en la nao « Trinidad »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #155

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVIII, p.83 : « hijo de Gonzalo Fernández é Isabel Rodríguez »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.235 : « hijo de Gonzalo Dernández e de Isabel Rodriguez »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.17 : « hijo de Gonzalo Hernández e Isabel Rodríguez »

[7] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1920), XI. Relación de la gente que murio en la nao « Trinidad »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #155

[8] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVIII, p.83 & LXVII, p.204 : « natural de Tuy »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.17 : « natural de Tuy »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.235 : « natural de Toi »

[9] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.235 : « Es portugués, según dicen »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #155 : « Dijo ser de Tuy, pero en realidad era portugués »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s