João Yanes Alonso, dit « Juan de Grijol »

Nationalité Portugais
Origine Grijó (Portugal) [1]
Alias Juan de Grijol [2]
Iohan de Grijol [3]
Juan de Grisol [4]
Juan de Grifo [5]
Navire Trinidad
Fonction Mousse (Grumete)
Note(s) Fils de João Yanes et Isabel Alonso, originaires de Grijó [6]
Destin Décès (05/09/1522) [7]
  João Yanes Alonso, dit « Juan de Grijol », décède lors de la tentative de retraversée du Pacifique de la Trinidad

 

Juan de Grijol est possiblement né à Grijó, au Portugal.
Il existe quatre lieux portant ce nom : une paroisse de la ville de Vila Nova de Gaia, dans le district de Porto ; une paroisse de la ville de Macedo de Cavaleiros et une autre de la ville de Bragança, toutes deux dans le district de Bragança ; et une appartenant à la commune de Arcos de Valdevez, dans le district de Viana do Castelo. Toutes se trouvent dans le nord du pays.
Si « Grijol » existe comme patronyme, il est bien précisé dans les documents d’époque qu’il est né en ce lieu, au Portugal. Il n’existe cependant aucune localité du nom de « Grijol » ou « Grisol » au Portugal.

Son prénom a vraisemblablement été hispanisé par les fonctionnaires de la Casa de Contratación, l’adolescent [8] devant plutôt se prénommer João (comme son père).

Le père porte le patronyme de « Yáñez », une orthographe clairement espagnole : le tilde n’est utilisé que sur les voyelles en portugais ; l’équivalent du « ñ » est le « nh ». Ce nom présente plusieurs variantes : Yanes, Yanez, Yañez ou Llanez ; Yanes serait une forme ancienne.
De même pour sa mère, nommée « Alfonso », qui a comme équivalents Afonso ou Alonso.

La variante « Juan de Grijol » est celle retenue dans la version « rectifiée » des archives officielles, datant de 1815 et réalisée par Don Ventura Collar y Castro, officier supérieur et archiviste des Archives Générales des Indes.

 

 

João Yanes Alonso, dit « Juan de Grijol », embarque comme mousse (grumete) à bord de la Trinidad.
Il n’est pas cité comme faisant partie du contingent des 10 Portugais autorisés par le roi. Pourtant, il est systématiquement précisé qu’il est né au Portugal, ce qui n’en fait pas non plus un Portugais clandestin.

Il se trouve à bord de la Trinidad lorsque celle-ci quitte Tidore (Moluques), dimanche 6 avril 1522.

João Yanes Alonso, dit « Juan de Grijol », décède le vendredi 5 septembre 1522, alors que la Trinidad se trouve dans l’archipel des Mariannes.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLV, p.65 : « natural de Grijol, ques en Portogal »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXX, p.234 : « natural de Grisol, que es en Portogal »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.5 : « natural de Grijol, que es en Portugal »
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.16 : « portugués » & p.25 : « de nación portugués »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #41 : « Grijol (Portugal) ? »

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLV, p.65 & LXVII, p.200
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.5
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.25
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #41

[3] Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.16

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVI, p.196 & LXX, p.234
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1920), XI. Relación de la gente que murio en la nao « Trinidad »

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXIII, p.163

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLV, p.65 : « hijo de Juan Yáñez e Isabel Alfonso, vecinos de Grijol »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.5 : « hijo de Juan Yáñez e Isabel Alfonso, vecinos de Grijol »
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXX, p.234 : « hijo de Juan Yáñez y de Isabel Alfonso, vecinos de Grisol »

[7] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1920), XI. Relación de la gente que murio en la nao « Trinidad »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #41

[8] Un mousse avait en général entre 13 et 16 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s