Alberto Sánchez de Valenzuela

Nationalité Espagnol – Andalou
Origine Valenzuela (Andalousie, Espagne)
Alias Alberto [1]
Alberto Sánchez [2]
Alberto de Valenzuela [3]
Navire Trinidad
Fonction Supplétif (Sobresaliente) – Bailli (Merino)
Note(s) Fils de Alonso Sánchez et Isabel Hernández, originaires de Cordoue  [4]
Destin Décès (29/08/1522) [5]
  Alberto Sánchez de Valenzuela décède lors de la tentative de retraversée du Pacifique de la Trinidad

 

Alberto Sánchez était très probablement originaire de Valenzuela, dans la province de Cordoue, en Andalousie, même si celle-ci n’est jamais spécifiée.

Ses parents sont présentés comme originaires de Cordoue (Córdoba), sans que l’on ne sache s’il s’agit de la ville ou de la province du même nom. Cordoue et Valenzuela sont distantes d’une cinquantaine de kilomètres.

 

 

Alberto Sánchez de Valenzuela embarque comme supplétif (sobresaliente) à bord de la Trinidad. Il y occupe la fonction de merino (ou alguacil menor), soit un représentant de l’État qui exerce des fonctions judiciaires, comparable à une sorte de juge ou d’officier de police (ce qui correspond plus ou moins au bailli français). [6]
La flotte compte cinq alguacil menor (un par navire : Alberto de Valenzuela, Juan de Sagredo, Diego de Peralta, Martín de Judícibus et Juan de Aroche), et un alguacil mayor (Gonzalo Gómez de Espinosa).

Il se trouve à bord de la Trinidad lorsque celle-ci quitte Tidore (Moluques), dimanche 6 avril 1522.

Alberto Sánchez de Valenzuela décède le vendredi 29 août 1522, à l’est de Farallón de Pájaros (Mariannes), deux jours avant l’escale à Maug.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.91 & LXVII, p.206
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.26
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.16 & p.26
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1920), XI. Relación de la gente que murio en la nao « Trinidad »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #60

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVI, p.196 & LXVIII, p.231

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXIII, p.162

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.91 & LXVIII, p.231 : « hijo de Alonso Sánchez e Isabel Hernández, vecinos de Córdoba »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.26 : « hijo de Alonso Sánchez y Isabel Hernández, vecinos de Córdoba »

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1920), XI. Relación de la gente que murio en la nao « Trinidad »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #60

[6] Dans les documents d’époque transcrits et compilés par l’historien chilien José Toribio Medina Zavala, il est un moment listé comme « Alberto, marinero de la dicha nao ». Il s’agit probablement d’une erreur de recopie.
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVII, p.206

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s