Martim de Magalhães, dit « Martín de Magallanes »

Nationalité Portugais
Origine Lisbonne ? (Portugal)
Alias Martín de Magallanes [1]
Martín de Magallays [2]
Navire Concepción
Fonction Supplétif (Sobresaliente) – Serviteur (Criado) du capitaine Gaspar de Quesada [3]
Note(s) Fils de Antão Martines et Catarina de Magalhães, originaires de Lisbonne [4]
Destin Décès (26/06/1522) [5]
  Martim de Magalhães, dit « Martín de Magallanes » décède au large de la Guinée, lors du voyage retour de la Victoria

 

Sa ville d’origine n’est pas mentionnée, juste le fait qu’il soit Portugais. [6] Ses parents venant de Lisbonne, il serait naturel qu’il en soit également originaire. [7]
Il est toutefois possible qu’il ait vécu en Espagne (et peut-être même à Séville) et qu’il ait hispanisé son nom en Martín de Magallanes.

Aucun élément ne permet de conclure sur un quelconque lien de parenté avec Fernão de Magalhães ou s’il portait simplement le même patronyme.

 

 

Martín de Magallanes embarque comme supplétif (sobresaliente) à bord de la Concepción, où il officie comme serviteur du capitaine Gaspar de Quesada. Il fait partie du contingent des dix Portugais autorisés par le roi. [8]

Il est à ce titre étonnant qu’un capitaine Espagnol comme Gaspar de Quesada, qui n’appréciait pas qu’un Portugais comme Fernand de Magellan (Fernão de Magalhães) dirige une expédition pour le roi d’Espagne, ait accepté d’avoir comme serviteur un Portugais. (Quesada sera même le meneur de la Mutinerie de Pâques).

Les documents de la Casa de Contratación signalent que Martín possédait lui-même un serviteur, qui n’est pas nommé. [9]

 

Après l’incendie de la Concepción à Bohol, le jeudi 2 mai 1521, Martín de Magallanes est transféré sur un autre navire, mais celui-ci n’est pas mentionné.

Il se trouve en tout cas à bord de la Victoria lorsque celle-ci quitte Tidore (Moluques).

 

Martim de Magalhães, dit « Martín de Magallanes », décède de maladie le dimanche 22 juin 1522, alors que la Victoria se trouve près de la côte guinéenne. Il laisse un testament. [10]

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.97 & LXVI, p.196 & LXVII, p.207 & LXVIII, p.216
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.27
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #94
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.20 & p.29
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #165

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXIV, p.172

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXIV, p.172

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.97 & LXVIII, p.216 : « hijo de Antón Martínez e Catalina de Magallanes, vecinos de Lisboa »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.27 : « hijo de Antón Martínez y Catalina de Magallanes, vecinos de Lisboa »

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.216
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #94
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #165

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.216
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.20 & p.29

[7] C’est également ce que présume Tomás Mazón Serrano.
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #165

[8] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.216

[9] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXIV, p.172 : « Un criado de Martín de Magallays »

[10] Bernal, Declaracion de fallecidos en el viaje (2014), #94

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s