Luiz Afonso de Góis

Nationalité Portugais
Origine Ayamonte (Andalousie, Espagne) ? [1]
Alias Luis Alonso de Goes [2]
Luis Alfonso de Goes [3]
Luis Alfonso de Gois [4]
Luis Alfonso de Goys [5]
Luis Alonso de Goys [6]
Luiz Afonso de Goes [7]
Luis Affonso de goes [8]
Luis Allonso de Lois [9]
Luis Alfonso [10]
Luis Alonso [11]
Navire Trinidad
Fonction Supplétif (Sobresaliente)
Note(s) Époux de Beatriz Hernandes [12]
Destin Décès (01/05/1521) [13]
  Luiz Afonso de Góis est tué lors du Banquet de l’île de Cebu (Philippines).

 

Selon les sources officielles, Luiz Afonso de Góis est originaire d’Ayamonte, dans la province de Huelva, en Andalousie. Si Góis désigne une commune portugaise, dont sa famille (et peut-être lui-même) pourrait être originaire, il est possible qu’il résidât alors à Ayamonte. Mais cette ville se situant proche de la frontière, il est également possible qu’il s’agisse d’une fausse adresse, afin de faire croire qu’il vivait en Espagne (la flotte comptait plusieurs Portugais clandestins, qui s’étaient créés une domiciliation espagnole). [14]

Le prénom Louis se dit « Luiz » en Portugais (même s’il est possible qu’il l’ait hispanisé en Luís, s’il vivait bien à Ayamonte). Si les différentes sources emploient à parts égales Alonso et Alfonso, il est plus probable que son second prénom ait été Afonso, variante portugaise d’Alfonso (Alonso étant plutôt un prénom castillan, mais qu’il aurait également pu adopter). Enfin, il est cité comme « de Goes » ou « de Goys », ce qui renvoie certainement à la ville de Góis, dans la région de Coimbra, au centre du Portugal.

 

 

 

Luiz Afonso de Góis embarque comme supplétif (sobresaliente) à bord de la Trinidad, le vaisseau amiral. Il fait partie des dix Portugais autorisés par le roi au sein de la flotte. [15]

Suite à la mort de Magellan et à la redistribution du commandement, certains auteurs placent Luiz Afonso comme capitaine de la Victoria ; c’est également sous ce titre qu’il est mentionné dans la liste des fallecidos. [16] Si, comme le souligne l’historien belge Jean Denucé, cette promotion n’est indiquée nulle part dans la liste des paiements, il est possible que la période très brève durant laquelle Luiz Afonso de Goís fut capitaine (cinq jours) n’ait pas été reportée dans les documents.

Descendu à terre pour participer au banquet organisé sur l’île de Cebu (Philippines), mercredi 1er mai 1521, Luiz Afonso de Góis est tué dans l’embuscade tendue par le roi Humabon.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.225
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.22
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.16 & p.25

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLIX, p.89
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.22
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #52

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXIII, p.161
Verne, Les grands voyages et les grands voyageurs. Découverte de la terre – Chapitre II : Premier voyage autour du monde (1878), p.301

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.225

[5] Bernal,  Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #68

[6] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #52

[7] Queiroz Veloso, Revue d’histoire moderne : Fernao de Magalhaes, sa vie et son voyage (1939), p.465

[8] Denucé, Magellan – La question des Moluques et la première circumnavigation du globe (1911), p.323

[9] Denucé, Magellan – La question des Moluques et la première circumnavigation du globe (1911), p.323

[10] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVII, p.205

[11] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.16 & p.25

[12] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.225 : « marido de Beatriz Hernández, portogués »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.22 : « marido de Beatríz Hernández »

[13] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.225
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #68
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #52

[14] À noter que l’historien portugais José Maria de Queiroz Veloso indique qu’il s’agit d’un « Portugais marié à Ayamonte » ; l’auteur ne citant pas sa source, cette affirmation est à prendre avec précaution.
Queiroz Veloso, Revue d’histoire moderne : Fernao de Magalhaes, sa vie et son voyage (1939), p.509

[15] Queiroz Veloso, Revue d’histoire moderne : Fernao de Magalhaes, sa vie et son voyage (1939), p.465

[16] Antonio de Brito le présente comme « capitaine d’un bateau » (y a Luis Alfonso, que era capitán de una nao) dans sa lettre du 6 mai 1523 au roi Jean III de Portugal. Denucé cite également les chroniqueurs espagnols Antonio de Herrera y Tordesillas et Francisco López de Gómara (mais juge ce dernier peu fiable).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s