Pedro de Laredo

Nationalité Espagnol – Basque
Origine Portugalete (Pays Basque, Espagne) [1]
Alias Pedro de Laredo [2]
Navire San Antonio
Fonction Matelot (Marinero)
Note(s) Fils de Juan de Aguirre et Teresa de Balmaseda, originaires de Laredo
Époux de María de Villar [3]
Destin Survivant – Déserteur [4]
  Pedro de Laredo, comme le reste de l’équipage du San Antonio, fit défection dans le Détroit de Magellan et revint en Espagne.

 

Contrairement à ce que son nom laisse présager, Pedro ne venait pas de Laredo, en Cantabrie, mais de Portugalete, dans la province de Biscaye, au Pays Basque espagnol. Toutes deux sont des villes portuaires, situées à une cinquantaine de kilomètres l’une de l’autre (Portugalete appartenant aujourd’hui à l’aire du Grand Bilbao).
Ce sont en réalité ses parents qui vivaient à Laredo, qui n’était peut-être pas leur commune de naissance à eux non plus : son père venait sans doute d’Aguirre, une zone aujourd’hui dépeuplée de la province d’Álava (au Pays Basque) et sa mère de Balsameda, en Biscaye. Il est très probable que toutes ces personnes ne portaient pas de nom de famille, et n’étaient identifiées que par leur région d’origine.
Son épouse María avait toutes les chances de venir d’une ville appelée Villar, comme il en existe plusieurs dizaines en Espagne, le terme dérivé du latin signifiant « petite ville ». [5]

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.70 : « Portogalete »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.8 : « Portugalete »
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #90 : « Portugalete »

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.70 & LXVII, p.201
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.8
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.17 & p.27
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #90

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.70 : « hijo de San Juan de Aguirre é Teresa de Balmaseda, vecinos de Laredo, marido de María de Villar »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.8 : « hijo   de   Juan   de   Aguirre   y   Teresa   de Balmaseda, vecinos de Laredo, marido de María de Villar  »

[4] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #90
Sanlucardigital.es

[5] Cf. Wikiepdia (ES) : Villar – Desambiguación

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s