Francisco Martín López de Sevilla

Nationalité Espagnol – Andalou
Origine Quartier Santa María, Séville (Andalousie, Espagne) [1]
Alias Francisco Martín [2]
Navire Trinidad
Fonction Tonnelier (Tonelero)
Note(s) Fils de Diego Martín (décédé) et Juana López [3]
Destin Décès (01/05/1521) [4]
  Francisco Martín López de Sevilla est tué lors du Banquet de l’île de Cebu (Philippines).

 

Francisco Martín López est originaire du quartier de Santa María, à Séville, en Andalousie. À l’époque, il existait trois collaciónes de ce nom dans la ville : Santa María Magdalena (à l’ouest, parfois simplement La Magdalena), Santa María la Mayor (au sud) et Santa María la Blanca (au sud-est). [5] Aujourd’hui, le premier se trouve dans le quartier Museo, les deux autres dans le quartier de Santa Cruz ; tous se situent dans le centre historique (Casco Antiguo).

Il n’est pas précisé si ses parents venaient également de Séville, juste que son père est décédé au moment où il s’inscrit pour participer à l’expédition de Magellan.

 

 

Francisco Martín López de Sevilla embarque comme tonnelier (tonelero) à bord de la Trinidad.

Descendu à terre pour participer au banquet organisé sur l’île de Cebu (Philippines), mercredi 1er mai 1521, Francisco Martín est tué dans l’embuscade tendue par le roi Humabon.

 

 

Francisco Martín López de Sevilla ne doit pas être confondu avec Francisco Martín Díaz de Huelva. Tous deux sont nommés simplement « Francisco Martín », font partie de l’équipage de la Trinidad et sont mort le même jour.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLV, p.61 & LXVIII, p.220
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.2
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #12

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLV, p.61 & LXVII, p.199 & LXVIII, p.220
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.2
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #54
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.15 & p.24
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #12

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLV, p.61 & LXVIII, p.220
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.2

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVIII, p.220
Bernal, Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #54
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #12

[5] Voir les « collaciónes Santa María » sur cette carte présentant les paroisses traditionnelles de Séville (Wikipedia ES), ou sur celle-ci datant du XVIe siècle (respectivement collaciónes n°24 et n°9).
Le terme de « collación » est un mot ancien pour désigner un quartier (barrio) ou une paroisse (parroquia).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s