Gutierre Méndez García, dit « Gutierre de Tuñón »

Nationalité Espagnol – Asturien
Origine Tuñón (Asturies, Espagne) [1]
Alias García de Tuñón [2]
Gutiérre de Tuñón [3]
Gutierre de Tuñón [4]
Gutierre [5]
García de Muñón [6]
Pierre [Gutierre] Estuziano [7]
Navire San Antonio
Fonction Supplétif (Sobresaliente)
Note(s) Fils de Alonso Méndez de Grado et Inés García [8]
Destin Survivant – Déserteur [9]
  Gutierre Méndez García, dit « Gutierre de Tuñón », comme le reste de l’équipage du San Antonio, fit défection à l’embouchure du Détroit de Magellan et revint en Espagne.

 

Gutierre Méndez García était originaire de Tuñón, qui est aujourd’hui une paroisse civile de la ville de Santo Adriano, dans les Asturies.

On peut supposer que la variante « García de Tuñón » est liée au nom de sa mère, Inés García, et que de cette manière il était nommé par son nom de famille et son origine.
Son père, Alonso Méndez, était natif de la ville de Grado, dans les Asturies.
Ainsi, il est fort possible que le patronyme civil du sobresaliente ait été « Gutierre Méndez García, de Tuñón ».

Gutierre de Tunon - Signature
Signature du sobresaliente Gutierre de Tuñón

 

 

À bord du San Antonio, il officiait comme serviteur (criado) du capitaine. [12] On ignore s’il était un serviteur personnel de Juan de Cartagena (le capitaine originel du navire), ou bien s’il servait le capitán, quel qu’il soit (et donc, après l’éviction de Cartagena, il aurait été successivement au service de Antonio de Coca, puis Álvaro de Mezquita).

À l’arrivée en Espagne, il est emprisonné à la Casa de la Contratación en compagnie de Jerónimo Guerra, Estêvão Gomes, Francisco de Angulo et Juan de Chinchilla, dans l’attente de directives royales vis-à-vis des déserteurs.
La raison de l’emprisonnement de ces cinq hommes-là (parmi la cinquantaine de déserteurs) n’est pas précisée. [13]

 

 

Gutierre de Tuñón ne doit pas être confondu avec Gutierre Asturiano, un page (paje) de la Trinidad. Ce dernier est parfois simplement nommé « Gutierre ».
Dans les documents relatifs à la désertion du navire, Gutierre de Tuñón est tantôt nommé « Gutierre » [10] et tantôt « Pierre Estuziano », [11] ce qui pourrait induire en erreur.

 

 

<  Retour au listing des équipages

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.92-93 : « natural de Tuñón, ques (sic) en las Asturias de Oviedo »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.24 : « natural de Tuñón, que es en las Asturias de Oviedo »

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.92
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.24
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #116

[3] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #116

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXVII, p.206
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.18 & p.28
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #116

[5] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXIX, p.229

[6] Sanlucardigital.es

[7] Bernal, Relación de varios acaecimientos sucedidos a la armada de Magallanes cuando iba a la Especiería, y vuelta de la nao San António (2015), p.7 & 8 : « (Pierre) [Gutierre] Estuziano »
Le terme « [Gutierre] » est un ajout de l’auteur de la transcription, l’historien espagnol Cristóbal Bernal Chacón. La raison pour laquelle le prénom « (Pierre) » se trouve entre parenthèses n’est pas indiquée.

[8] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLIX, p.93 : «hijo de Alonso Méndez de Guado é Inés García »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.24 : «hijo de Alonso Méndez de Grado e Inés García »

[9] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXIX, p.229
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #116
Sanlucardigital.es

[10] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), LXIX, p.229

[11] Bernal, Relación de varios acaecimientos sucedidos a la armada de Magallanes cuando iba a la Especiería, y vuelta de la nao San António (2015), p.7 & 8 : « (Pierre) [Gutierre] Estuziano »
Le terme « [Gutierre] » est un ajout de l’auteur de la transcription, l’historien espagnol Cristóbal Bernal Chacón. La raison pour laquelle le prénom « (Pierre) » se trouve entre parenthèse n’est pas indiquée.

[12] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.18 & p.28 : « Criados del capitán »

[13] Bernal, Carta de los oficiales de la Casa de la Contratación al Rey (2015), p.7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s