Luis de Avendaño

Nationalité Espagnol – Galicien
Origine Deza (Galice, Espagne)
Alias Luis [1]
Luis Grumete [2]
Luis de Avendaño [3]
Navire San Antonio
Fonction Mousse (Grumete)
Note(s)

Fils de Martín de Avendaño et Catalina, originaires de Deza, en Galice [4]

Destin Survivant – Déserteur [5]
 

Luis de Avendaño, comme le reste de l’équipage du San Antonio, fit défection à l’embouchure du Détroit de Magellan et revint en Espagne.

 

Luis de Avendaño était vraisemblablement originaire du « País de Deza », une région de Galice aujourd’hui comarque de la province de Pontevedra. [6]

Le nom de famille de son père est orthographié de deux manières différentes. La graphie « Vendaño » semble à écarter car n’ayant pas cours de nos jours, contrairement à « Avendaño » assez répandue ; néanmoins, la première pouvait très bien exister à l’époque, même si aucun lieu ne porte ce nom en Espagne.
À noter que « Avendaño » est un nom d’origine basque (Abendaño en graphie traditionnelle) [7] ; sa famille avait-elle migré en Galice ou s’agit-il d’une coïncidence ? Impossible de le savoir.

 

Luis de Avendaño embarque sur le San Antonio en remplacement de Domingo Álvares, exclu en raison de sa nationalité portugaise.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.71
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.9
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.18

[2] Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.27

[3] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #95

[4] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico : Hernando de Magallanes y sus compañeros (1852-1930), XLVI, p.71 : « Martin de Vendaño é Catalina, vecinos de Deza, ques en Galicia. »
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.9 : « Martín de Avendaño y Catalina, vecinos de Deca, que es en Galícia. »

[5] Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #95

[6] Cf. Wikipedia (ES).

[7] Cf. le document officiel de l’Académie de la langue basque (Euskaltzaindia).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s