Martín de Gárate

Nationalité Espagnol – Basque
Origine Deba (Guipuscoa, Pays Basque) [1]
Alias Martín de Gárate [2]
Martín de Xara [3]
Martín Pérez [4]
Navire Victoria
Fonction Officier (Officiale) – Charpentier (Carpintero)
Note(s) Époux de Catalina de Aísa [5]
Destin Décès (31/08/1520) [6]
 

Martín de Gárate se noie durant l’hivernage en Patagonie, sur le trajet entre San Julián et le río Santa Cruz.

 

Si l’homme est présenté sous des alias très différents, sa fonction de charpentier sur la nao Victoria permet de confirmer son identité.

Il est vraisemblable que son nom était bien Martín de Gárate, ou peut-être juste Martín Gárate, ce patronyme étant attesté par l’Académie de la langue basque (Garate pour la graphie moderne). [7] Ce terme signifie « passage en hauteur » en langue basque.
Xara ne renvoie à rien de connu.
Enfin, la transcription de Cristóbal Bernal Chacón (2014) du document « Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco » lui attribue le nom de famille de Pérez, mais l’auteur ne fournit aucune note complémentaire à son sujet. On ne peut dès lors que spéculer qu’il aurait pu se nommer Martín Pérez de Gárate.

Ce basque était originaire de Deba, au Guipuscoa. Bien que la ville se nomme Deva en espagnol, le terme basque est le nom officiel de la commune depuis 1989, date de la parution du décret dans le Bulletin Officiel de l’État (BOE).
Son épouse Catalina était, elle, probablement aragonaise et originaire de la bourgade de Aísa.

 

 

<  Retour au listing des équipages

 

_________

[1] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLVII, p.74 & LXVIII, p.217
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #176

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLVII, p.74
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.11
Bernal, Relación de la gente que llevó al descubrimiento de la Especiería (2014), p.21 & p.30

[3] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p. 217

[4] Bernal,  Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #16
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #176

[5] Citée comme « Catalina de Aisa », « Catalina de Ayzra » et « Catalina de Ayce ».
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLVII, p.74,
Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.217
Bernal, Relación de expedicionarios que fueron en el viaje a la Especiería, sus procedencia, cargos y sueldos (2014), p.11

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p. 217
Bernal,  Declaración de las personas fallecidas en el viaje al Maluco (2014), #16 : « (…) Martín Pérez, carpintero de la nao Victoria yendo a donde se perdió   el   navío   Santiago (…) ».
Mazón Serrano, La Primera Vuelta al Mundo – La Tripulación, #176 : « Murió yendo adonde se perdió la nao Santiago, en Puerto de Santa Cruz ».

[7] Cf. Liste complète des patronymes basques fournie par l’académie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s