Francisco Durango

Nationalité (Espagnol ? Portugais ?) [1]
Origine
Alias Francisco [2]
Francisco Ante [3]
Navire Santiago
Fonction Page – Serviteur du capitaine [4]
Note(s) Fils de Juana Durango [5]
Beau-fils de João Rodrigues Serrão (capitaine du Santiago) [6]
Destin Décès (01/05/1521) [7]
 

Francisco Durango est tué lors du banquet sur l’île de Cebu (Philippines).

 

On ne sait rien de lui, si ce n’est qu’il était le fils de l’épouse de João Rodrigues Serrão et qu’il fut, comme une vingtaine de ses compagnons dont son beau-père, tué lors du banquet organisé par le chef Humabon sur l’île de Cebu, le 1er mai 1521.

 

 

< Retour au listing des équipages

 

________

[1] Francisco ne figure pas dans la liste des 10 Portugais autorisés par le roi. Cela signifie donc qu’il était soit espagnol (ce qui serait crédible, sa mère portant un nom espagnol), soit qu’il était l’un des « clandestins », à savoir l’un des Portugais qui s’était fait enregistrer comme espagnol.

[2] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLVIII, p.87 ; LXVII, p.205 ; LXVIII, p.224

[3] Bernal, Declaracion de fallecidos en el viaje (2014), #52 (p.6)
Serrano, La tripulación, #242

[4] Bernal, Declaracion de fallecidos en el viaje (2014), #52 (p.6)

[5] Il existe une ville nommé Durango, situé en Biscaye, au Pays-Basque. Peut-être elle, ou son précédent époux, était-il/elle originaire de la région (il est impossible de savoir si elle avait gardé son nom de jeune fille ou celui de son mari).
J’ai choisi d’attribuer ce patronyme à Francisco pour le différencier de ses congénères portant ce prénom très répandu ; mais rien ne dit qu’il ne portait pas celui de son père biologique ou celui de son beau-père, Serrão ou Serrano.

[6] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), XLVIII, p.87 ; LXIV, p.178 (« (…) y su hiio del piloto ») ; LXVIII, p.224

[7] Medina, El descubrimiento del Océano Pacífico  Hernando de Magallanes y sus compañeros documentos (1852-1930), LXVIII, p.224
Bernal, Declaracion de fallecidos en el viaje (2014), #52 (p.6)
Serrano, La tripulación, #242

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s